AMANN – Histoire de l’entreprise

1854 : Début d'une nouvelle ère - l'usine de fils à coudre située à Bönnigheim ouvre ses portes

Bönnigheim, 1854 : Alois Amann et Immanuel Böhringer fondent l’entreprise Amann & Böhringer “pour la fabrication de fils de soie retors et teintés”.
Au 19ème siècle, la soie est une matière précieuse difficile à obtenir. Sa transformation en fils de soie est considérée comme un art.
Amann et Böhringer sont alors des pionniers dans ce domaine et peu sont capables de les imiter.

1854 – 1880 : Les premières années - entre travail acharné et croissance

En 1879, la jeune entreprise fête son 25ème anniversaire. Elle est désormais considérée comme « l’entreprise la plus importante des fabricants de fils de soie » en Allemagne. Mais cela ne s’est pas fait sans mal. Au départ, Amann & Böhringer fait travailler 12 femmes pour la fabrication du fil, deux conducteurs de roue et plusieurs ânes et bœufs pour faire tourner les machines. Malgré ce travail extrêmement laborieux et difficile, l’entreprise se développe.

1880 – 1900 : Un nom entre dans l’histoire

Après le départ de Böhringer en 1882, Alois Amann embauche ses deux fils Emil et Alfred comme associés et donne un nouveau nom à l’entreprise : Amann & Söhne. Jusqu'à sa mort en 1892, le fondateur Alois Amann en reste l'unique propriétaire.

1900 – 1920 : Nouveau siècle, nouvelle usine

Pour Amann & Söhne, le début du 20ème siècle marque un nouveau départ. L’ancienne usine est démolie en 1902 ; une nouvelle usine est construite au même endroit. Le bâtiment en briques rouges abrite aujourd’hui encore le siège de l’entreprise.

À l’intérieur du bâtiment, des changements sont également en cours : Emil et Alfred Amann dirigent ensemble l'entreprise et comprennent très vite l'évolution du marché. En réponse, ils commencent la fabrication de soie artificielle. En 1917, Emil Amann prend sa retraite.

1920 – 1940 : De nouvelles méthodes de fabrication

En 1919, Amann & Söhne fait un choix déterminant et commence à travailler la schappe de soie. En 1923, la fabrication intègre l’utilisation de coton mercerisé. Ces deux méthodes sont toujours utilisées aujourd'hui pour la production des fils à coudre.

1940 – 1954 : Le phénix renait de ses cendres - la renaissance après des années difficiles

Alfred Amann, Directeur estimé et force motrice de l’entreprise, meurt en 1942 à l’âge de 78 ans. Alfred Pielenz, son gendre, prend les commandes. Malgré d'énormes problèmes d'importation et de logistique, Pielenz réussit à ramener l'entreprise et la fabrication à la normale peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

1954 : AMANN fête ses 100 ans

En 1954, l’entreprise fête son centenaire

1955 : Pionnière dans le domaine des fils synthétiques

En tant que pionnier et leader, AMANN perfectionne le développement et la production de fils à coudre synthétiques à filament continu. La marque Serafil est née. Aujourd'hui, elle représente une qualité unique.

1955 – 1968 : Lancement du saba

Une nouvelle ère commence pour les fils à coudre synthétiques. Les années 50 et 60 sont déterminantes grâce à d'importants travaux de recherche et de développement, avec en point d’orgue le lancement du saba en 1968. Fabriqué sur une machine à 3 cylindres spécifique et innovante, il ouvre une ère nouvelle dans le développement des fils à coudre synthétiques.

1968 – 1980 : Croissance rapide et esprit inventif

Le développement du Rasant démarre en 1974 avec le premier et inédit core-spun polyester/coton.

L’esprit d'innovation perdure chez AMANN qui, une fois de plus, ouvre la voie en matière de technologie de fils à coudre. sabac est la marque du fil core-spun polyester/polyester qui s'impose sur le marché comme "le fil universel parmi tous les fils à coudre » depuis 1980.

1980 – 2000 : Prêt pour le prochain millénaire

Le succès doit continuer, y compris au 21ème siècle À la fin du 20ème siècle, AMANN pose ses jalons en reprenant une entreprise traditionnelle située à Augsbourg : Ackermann-Göggingen AG et son usine de teinture ultramoderne. AMANN acquiert ainsi des compétences supplémentaires dans le domaine du fil à broder.
En 1996, tous les procédés logistiques se professionnalisent avec l’inauguration d’un entrepôt central industriel à Erligheim, près de Bönnigheim. AMANN se positionne comme l’un des fabricants de fils à coudre les plus importants au monde.

 

2000 – 2004 : Internationale et technologique

En 2001 et 2002, AMANN fait l’acquisition de deux entreprises traditionnelles : l’anglaise Donisthorpe et le fabricant de fils français Cousin Filterie.

techX Performance Threads, une nouvelle gamme spécifique destinée aux textiles techniques, est lancée peu de temps après en 2002. Elle ouvre tout un éventail de perspectives pour des marchés très variés. Depuis 2003, le lancement du sabaFLEX, fil à coudre extrêmement extensible, marque un tournant dans le domaine des sous-vêtements, des vêtements de sport et des maillots de bain.

2004 à nos jours : AMANN, un acteur international innovant.

En 2006, une nouvelle unité de fabrication ouvre ses portes en Roumanie près de Brasov. Lancé la même année, la nouvelle gamme de fils tressés Serabraid promet des designs expressifs d’un nouveau genre. AMANN continue à développer son savoir-faire dans le domaine automobile et renforce sa présence à l’international en reprenant l’entreprise traditionnelle anglaise Oxley Thread Ltd., l’un des fabricants de fils à coudre les plus connus en Europe.

Expansion sur le marché asiatique : avec l’ouverture en 2009 de la première unité de production asiatique dans la ville chinoise de Yancheng, AMANN améliore la disponibilité de ses produits et son service client dans cette région.

En 2013, AMANN s'implante au Bangladesh. Un site de production ultramoderne est inauguré près de la capitale, Dhaka.

En 2014, AMANN lance le sabaSOFT, fil à coudre extrêmement doux associant pour la première fois productivité et douceur. En 2017, est créé le Laboratoire d'innovations, chargé de développer des produits et concepts innovants pour les fils à coudre, les fils à broder et les fibres intelligentes. Ce groupe de développement textile, basé sur le site d'Augsbourg, mène des travaux de recherche et de développement intensifs.